mardi 19 mai 2015

Algues vertes : le crime était presque parfait

AlgL’équation est simple : plus d’azote dans la terre entraîne plus d’algues vertes sur les plages. Pourtant, un arrêté du 19 décembre 2011 des ministères de l’Agriculture et de l’Ecologie encourage les exploitations laitières intensives, à l’origine des plus fortes fuites d’azote. Ce texte modifie les normes d’épandage des effluents d’élevages. Il corrige à la hausse les émissions d’azote par vache.« Ce système intensif détient la majorité syndicale et est soutenu par le lobby agroalimentaire », affirme Patrick Thomas, président du Centre d’études pour un développement agricole plus autonome, une association de producteurs privilégiant la prairie pour nourrir leurs animaux. Cet arrêté est, depuis l’arrivée de Stéphane Le Foll au ministère de l’Agriculture, toujours en vigueur. —ues vertes : le crime était presque parfait